PATRICK SéBASTIEN DéMENT êTRE DERRIèRE « MA BITE SUR TON FRONT POPULAIRE », UNE PARODIE IA DIFFUSéE PAR DES PRO-RN

RÉSEAUX SOCIAUX - Les détournements réalisés par des IA n’épargnent personne, pas même Patrick Sébastien. L’ancien animateur et chanteur populaire a posté un message a priori surprenant sur ses réseaux sociaux, ce mardi 9 juillet, indiquant qu’il n’est pas l’auteur d’une chanson intitulée « Ma bite sur ton Front populaire ».

« Je voulais vous faire un petit coucou pour vous dire quelques mots sur une petite saloperie supplémentaire qui a été faite sur les réseaux. Un truc qui tourne, une chanson qui s’appelle je crois ‘Ma bite sur ton front populaire’ qui m’est attribué alors que ce n’est absolument pas moi qui ai fait ça », défend le chanteur dans son « rectificatif », que vous pouvez retrouver ci-dessous :

Une parodie propulsée par des comptes pro-RN

À l’origine de cette méprise, un simple post devenu viral sur X (anciennement Twitter) posté le 2 juillet, en plein entre-deux tours des élections législatives, par le compte Dictavenir. Se présentant comme un média satirique, Dictavenir est l’un des nombreux comptes postant d’innombrables blagues de plus ou moins bon goût à caractère politique. Avec une ligne manifestement dédiée, ces derniers jours, à se moquer du Nouveau Front populaire et de la gauche, qui est arrivée en tête le 7 juillet.

Le 2 juillet, ce compte aux 15 000 abonnés a donc imaginé une fausse annonce : la sortie d’un morceau de Patrick Sébastien, « Ma bite sur ton Front populaire », accompagné d’une fausse pochette. Cette dernière parodie grossièrement l’un des derniers « tubes » de Patrick Sébastien, Putain, c’est génial. Et c’est d’ailleurs son visage qui s’affiche.

À l’heure où il est facile de créer en quelques minutes de faux morceaux de musique ou de fausses vidéos avec des voix de célébrités générés par IA (comme nous avions pu l’expliquer déjà ici autour du phénomène Josiane Pichet), il n’en fallait pas plus pour qu’un certain Rick Deckard réponde à Dictavenir et poste une chanson entière. Un morceau bricolé qui imite le style et la voix de Patrick Sébastien, et qui déploie des paroles violemment anti-Nouveau Front populaire, à l’image de son titre salace.

Une deuxième version interprétée en mode « chanteur triste » est également publiée par le même compte X un peu plus tard. C’est cette version qui explose sur Youtube le 3 juillet, postée cette fois par le dénommé Candy TeVous. La vidéo Youtube cumule actuellement 120 000 vues, et est saluée en commentaires comme le « tube de l’été des patriotes ». Elle est présentée, en légende, comme une « réponse » à « No Pasaran » - le morceau de rap anti-RN qu’ont sorti des rappeurs quelques jours plus tôt.

« Connerie naturelle »

Deux jours plus tard, sur TikTok, un certain « Eliott le Patriote », avec un drapeau français et une croix de Lorraine en guise de photo de profil, et qui n’a posté que quelques vidéos à la gloire du drapeau français ou de Jordan Bardella, fait mieux en termes de viralité.

Il poste le 5 juillet un extrait de « Ma bite sur ton Front populaire », qui est présenté comme une « excellente chanson française 🇫🇷😘 ». Elle est saluée comme telle par de nombreux commentaires, qui appellent par ailleurs à voter RN. L’extrait en question ne reprend que l’extrait le plus violent contre le Nouveau Front populaire, évoquant des « antisémites » et des « agresseurs sexuels » dans ses rangs, et son soutien présumé aux « émeutiers qui brûlent Paris ».

Cette utilisation par des comptes pro-RN en période électorale n’a visiblement pas été du goût de Patrick Sébastien, qui prend donc ce mardi ses distances avec le message politique véhiculé par cette parodie. « C’est surtout pas mes valeurs, et pas ma manière de m’exprimer là-dessus », indique Patrick Sébastien dans son démenti.

Lequel se termine par un message promotionnel : « Moi en ce moment je suis sur scène, je vous attends un petit peu partout, ça se passe super bien, on est en tournée, on fait juste la fête et on est bien loin de ces conneries et de ces usurpations d’identité ».

Le chanteur, qui se produit effectivement dans les campings français cet été dans le cadre de la tournée 2024 du « Paradis des stars », en profite aussi pour glisser un trait d’esprit sur de tels détournements : « ça a été fait avec de l’intelligence artificielle, paraît-il, ça vaudra jamais la connerie naturelle... ».

À voir aussi sur Le HuffPost :

2024-07-09T16:17:53Z dg43tfdfdgfd