AUDIENCES RADIO : FRANCE INTER MAINTIENT LE CAP, UNE STATION FAIT SA PLUS MAUVAISE SAISON

Médiamétrie a révélé ce mercredi 10 juillet les chiffres d'audience des radios lors de son dernier bulletin avant la pause de l'été. La radio publique France Inter se maintient tandis que d'autres stations prennent l'eau.

Ce mercredi 10 juillet, Médiamétrie, société spécialisée dans la mesure d'audience, a dévoilé les chiffres de popularité des stations radios. Un bulletin qui couvre une période allant du 1er avril au 23 juin 2024. Des mois dominés par l'actualité politiques : d'abord la campagne pour les élections européennes, puis celles des législatives, organisée de manière expéditive après la dissolution de l'Assemblée nationale par le Président Emmanuel Macron. Une situation qui n'a apparemment pas été rentable pour les médias radiophoniques qui enregistre la plus mauvaise fin de saison de son histoire avec une baisse de - 1,05 million d'auteurs par rapport à avril-juin 2023.

France Inter : petite baisse mais toujours première

La chaîne publique France Inter occupe toujours la première marche du podium avec 6,85 millions d'auditeurs, bien qu'elle perde 116.000 auditeurs par rapport à la fin de saison 2022/2023. Plusieurs changements dans la grille seront à noter, justifié par certaines coupes budgetaires. Marquée par la polémique autour du licenciement de Guillaume Meurice, l'émission de Charline Vanhoenacker Le Grand Dimanche soir ne sera pas reconduit, de même pour l'émission Jusqu'ici tout va bien et pour les portraits de Charlotte Perry dans Des vies françaises et les reportages réalisés par Antoine Chao dans C'est bientôt demain.

RTL, France Info : grosse perte d'auditeurs

Bien que France Inter perde des auditeurs, ces derniers ne se sont pas rabattus sur RTL qui réalise la pire audience de son histoire avec seulement 11,3% de part de marché, perdant 0,6% par rapport à l'année passée. La station du groupe M6 n'a convaincu que 5,04 millions d'auditeurs en moyenne et son émission phare Les Grosses Têtesa perdu 243 000 auditeurs.

Pour France Info, à la troisième place dans le classement des écoutes avec 4,61 millions d'auditeurs entre avril et juin 2024, perd, elle aussi, de l'audience. La radio publique accumule une déperdition de 269 000 de fidèles en un an. La plus importante de toutes les radios.

La station musicale du groupe de Jean-Paul Baudecroux, NRJ, est la seule chaîne à connaître une progression dans ce top 4 avec une augmentation de 84 000 auditeurs sur l'année écoulée et comptabilise 4,34 millions d'adeptes, malgré les accusations portées à son animateur phare, Manu Lévy. Nostalgie, à la cinquième place, est écouté par 3,57 millions de personnes. La station continue de grappiller des auditeurs et avec hausse de 200 000 auditeurs.

Suivent ensuite Chérie FM puis RFM. La septième position est occupée par Rire et Chanson, qui double Europe 2 à un niveau historiquement bas. Occupant la neuvième position, la radio Europe 1 est celle qui progresse le plus sur un an avec une augmentation de 396 000 auditeurs, dépassant ainsi RTL2 et Fun Radio. Dernière évolution notable : la croissance de France Culture avec un bon de 294 000 auditeurs sur un an. La station publique devance désormais RFM et Fun Radio.

2024-07-10T10:39:33Z dg43tfdfdgfd