SALAIRE : BONNE NOUVELLE CONFIRMéE, LE SMIC VA AUGMENTER DE PLUS DE 2% AVANT FIN 2024

Après la Banque de France, l’Insee s’attend à son tour à une revalorisation automatique du Smic d’ici la fin de l’année. Cette hausse devrait intervenir à l’automne.

C’est confirmé. Comme l’a déjà anticipé la Banque de France dans ses prévisions présentées le 11 juin dernier, le Smic va connaître une nouvelle revalorisation automatique, d’ici la fin de l’année. Et plus précisément «à l’automne», si les règles n’évoluent pas d’ici-là en raison de la nomination d’un éventuel nouveau Premier ministre suite aux résultats des élections législatives, estime l’Insee dans sa note de conjoncture publiée ce mardi 9 juillet. Mais pourquoi le Smic va-t-il augmenter avant la traditionnelle augmentation mécanique du 1er janvier ? Tout simplement grâce au niveau de l’inflation. Car, en plus de la hausse à chaque début d’année, le salaire minimum légal peut aussi être revalorisé de manière automatique en cours d’année, en fonction du niveau de la hausse des prix à la consommation.

La règle est la suivante : si le dernier indice connu des prix à la consommation (hors tabac) augmente d’au moins 2% par rapport à celui pris en compte pour la dernière revalorisation du salaire minimum (celui de novembre 2023 dans notre cas), alors le Smic connaît une revalorisation automatique.

À lire aussi
Smic : revaloriser le salaire minimum à 1 600 euros net par mois, bonne ou mauvaise idée ?

Une revalorisation du Smic attendue «un peu au-dessus de 2%»

Or si l’Insee s’attend à ce que l’inflation diminue «en dessous de 2% à l’automne» et à 2,2% sur l’ensemble de l’année 2024 (contre +4,9% en 2023), elle devrait connaître «un regain cet été, par effet de base sur l’énergie et en raison de hausses ponctuelles de prix des services de transport, pendant les Jeux olympiques et paralympiques de Paris», peut-on lire dans sa note de conjoncture. En effet, l’inflation hors tabac devrait s’établir à 2,5% sur un an en juillet et à 2,1% en août, selon l’Institut national de la statistique et des études économiques. Et en comparaison avec novembre 2023, la hausse de l’indice des prix à la consommation devrait donc dépasser les 2% cet été, selon l’Insee, qui ne donne toutefois pas encore de chiffres exacts.

À lire aussi
Prime d’activité : quel salaire pour y avoir droit ?

A noter que dans le cas où le Smic est revalorisé en raison du niveau de l’inflation, cette augmentation automatique intervient systématiquement avec un décalage de deux mois par rapport à la date prise en compte pour la hausse des prix à la consommation. Ainsi, «la revalorisation automatique du Smic interviendra en septembre si le seuil (de 2% d’inflation par rapport à novembre 2023, NDLR) est passé en juillet, ou en octobre si le seuil est passé en août», a détaillé Dorian Roucher, le chef du département de la conjoncture de l’Insee, lors d’une conférence de presse de présentation de la note de conjoncture, ce mardi. D’après l’expert, le niveau de la hausse mécanique du Smic à l’automne prochain devrait se situer «un peu au-dessus de 2%». Le salaire minimum légal dépasserait ainsi la barre des 1 800 euros brut par mois (contre 1 766,92 euros actuellement).

2024-07-09T15:13:06Z dg43tfdfdgfd